La plupart des services publics (électricité, gaz naturel) augmentent leurs tarifs dans une proportion pouvant atteindre 2 % par année. En conséquence, le conseil municipal prévoit au budget une hausse de 2 % de l’enveloppe que la Ville consacre chaque année aux services publics. Étant donné que les économies découlant des améliorations énergétiques ont été si importantes, les membres du personnel municipal ont refusé les augmentations budgétaires et ont plutôt demandé de réinvestir les fonds dans de nouvelles améliorations et initiatives énergétiques.