Entre 2000 et 2011, des tronçons de trois routes ont été rehaussés dans le but de réduire au minimum les fermetures pendant les inondations.